SPV : UN ENGAGEMENT CITOYEN

Le sapeur-pompier volontaire prend librement l’engagement de se mettre au service de la population. Il exerce les mêmes activités que le sapeur-pompier professionnel.
Parallèlement à son métier ou à ses études, il contribue aux missions de sécurité civile de toute nature confiées au SDIS.

DSC02911.JPG

Pour être sapeur-pompier volontaire il faut :

  • Être motivé(e) et disponible.

  • Avoir l'esprit d'équipe et vouloir se mettre au service des autres.

  • Aimer l'action et être en bonne condition physique.

  • Chercher une activité qui sort de l'ordinaire.

 

Conditions

  • Avoir 16 ans au moins (avec accord du représentant légal pour les mineurs).

  • Jouir de ses droits civiques (ou pour les étrangers des droits équivalents reconnus dans l'État dont ils sont ressortissants).

  • Être en règle vis-à-vis du service national (pour les étrangers vis-à-vis des obligations du service national de l'État dont ils sont ressortissants)

  • Ne pas faire l'objet de condamnations incompatibles avec la fonction de sapeur-pompier (ou pour les étrangers de condamnation de même nature dans l'État dont ils sont ressortissants)

Le sapeur-pompier volontaire

  • Le sapeur-pompier s’engage pour 5 ans. Il est engagé au grade de sapeur 2e classe.

  • Il est en période probatoire entre 1 et 3 ans afin d'obtenir la formation initiale. Il s’agit d’une formation adaptée aux missions confiées aux sapeurs-pompiers volontaires et nécessaire à leur accomplissement. Par la suite, il devra continuer à se former tout au long de son engagement.

  • Il a le droit de s’absenter pendant son temps de travail pour intervention et ou formation si son employeur accepte de passer une convention avec le SDIS 67.

  • Il bénéficie d'une protection sociale en cas d'accident ou de maladie contractée en service.

  • Il perçoit des indemnités versées par le SDIS 67.

  • S’il s'engage pendant vingt ans, il perçoit une rente annuelle après sa cessation d'activité.

20170610_114411.jpg

Contactez-nous